Aller au contenu principal

RESULTATS DES MUNICIPALES DU 15 MARS 2020

Elections municipales 2020

Dimanche 15 mars, 687 électeurs Lonzacois étaient invités aux urnes pour élire l’équipe municipales qui siégera les 6 prochaines années.
Une seule liste  était présente, celle conduite par Henri JAMMOT.

La totalité des 15 sièges a été attribuée dès le 1er tour.

 

Un scrutin chamboulé par l'épidémie du coronavirus...

 

Au Lonzac, le 1er tour de ces élections municipales a mobilisé 63,32 % des citoyens.

Le taux de participation était de 87,41 % en 2014. 

La liste unique et l'inquiétude dues au COVID19 ont retenus beaucoup de Lonzacois chez eux. Malgré tout, le taux de participation est bien supérieur à la moyenne nationale qui est de 44,66% et nous pouvons dire que le sens civique de la population du Lonzac n'a pas failli !

 

Le vote blanc a constitué 1,38 % du scrutin.

5,52 % des votes ne sont pas considérés comme valables.

 

Afin de devenir membre du conseil municipal, un candidat doit réaliser les résultats suivants : au moins 50 % des voix et plus de 25 % des votes des inscrits.

 

Il y avait donc 15 sièges à pourvoir au conseil municipal du Lonzac (19).

La totalité des sièges a été attribuée dès le 1er tour de ces élections municipales 2020.

C'est Roselyne Duffour qui l'emporte lors du 1er tour des élections municipales avec 88,39 % des suffrages. Alain Brette est soutenu par 86,66 % des électeurs. Le candidat Laurent Serre, en affichant un score de 83,95 %, gagne la troisième position. Laurence Espinasse (83,20 %), Patrick Desrousseaux (82,96 %), Carine Lofficial (82,46 %), Pascale Rome (79,75 %), Michel Coudert (78,27 %), Franck Picard (77,53 %), André Hundzinger (77,28 %), Henri Jammot (77,03 %), Ingrid Etienne (76,29 %), Sylvain Fuentes (73,58 %), Véronique Plas (72,34 %) et Sandrine Sagot (72,09 %) se sont assuré une place au conseil du fait de leur résultat élevé.

 

Ce sont les conseillers municipaux eux-mêmes qui vont maintenant choisir dans leurs rangs le nouveau maire.

 

 

Une de nombreuses conséquences de la pandémie de coronavirus.

 

Edouard Philippe a annoncé jeudi 19 mars 2020 le report des réunions de conseils municipaux élus au premier tour, qui devaient se tenir de vendredi à dimanche et permettaient de désigner maire et adjoints.

 

Les équipes sortantes (maire et adjoints),dans environ 30.000 communes concernées, voient donc leur mandat prolongé jusqu'à mi-mai au moins. A cette date, un rapport devra permettre d'indiquer "s'il est possible d'installer les conseils municipaux", au regard des conditions sanitaires, selon le Premier ministre.